Nutrition Clinique Et Metabolisme | 2019

Effet de l’entraînement en résistance chez les femmes post-ménopausées, obèses et saines sur la sensibilité à l’insuline

 
 
 
 
 

Abstract


Discipline Clinique. Introduction et but de l’etude L’obesite est devenue un grave probleme de sante publique, elle atteint maintenant tous les âges et, en particulier, les personnes âgees. Elle cause plusieurs problemes metaboliques, l’un d’eux, la resistance a l’insuline. L’objectif de l’etude est de determiner l’effet de l’entrainement en resistance sur la sensibilite a l’insuline. Materiel et methodes La population de cette etude se compose de 31\xa0femmes sedentaires, post-menopausees, obeses et saines (âge\xa0: 63,81\xa0±\xa03,12\xa0; IMC\xa0: 34,17\xa0±\xa03,65). Dix-neuf d’entre elles (Groupe ER) ont realise un entrainement de renforcement musculaire en resistance pendant 16\xa0semaines et 12\xa0ont servi de groupe temoin (Groupe\xa0C). Un test d’hyperglycemie provoquee par voie orale (HGPO) a ete realise pour mesurer la sensibilite a l’insuline. Ensuite en utilisant les equations de l’oral minimal model, on a pu calculer l’insulino-sensibilite (SI) et classer le groupe ER en 2\xa0sous-groupes\xa0: insulino-resistant [ER-IR, SI\xa0 \xa06,3\xa0min−1/(μU/ml)\xa0.10−4]. Des mesures de la composition corporelle (masse maigre, masse grasse, masse osseuse, masse grasse visceral), des caracteristiques metaboliques (pression arterielle, glycemie, insulinemie, HOMA-IR, triglycerides, HDL, LDL, ApoB, CRP, cholesterol total) et caracteristiques physiques (force de prehension, force musculaire (1RM) et VO2max) ont ete effectuees. Resultats et analyse statistique L’intervention en renforcement musculaire de 16\xa0semaines n’a induit aucun effet sur la composition corporelle, la pression arterielle, la glycemie, l’insulinemie, les triglycerides, HDL, LDL, ApoB, CRP et le cholesterol total. Apres cette intervention on a observe chez le groupe ER une baisse de l’indice simplifie de la resistance a l’insuline (HOMA-IR, p\xa0 Conclusion Ce protocole d’entrainement en resistance ameliore la force musculaire et plusieurs indices de glycoregulation chez des femmes âgees, obeses et insulino-resistantes.

Volume 33
Pages 54-55
DOI 10.1016/J.NUPAR.2019.01.320
Language English
Journal Nutrition Clinique Et Metabolisme

Full Text